Littérature jeunesse

Vendredi 25 novembre 2011 5 25 /11 /Nov /2011 07:13

 

Nous voici dans le documentaire de haut niveau. Ceux que vous auriez aimé croiser ados. Rien de rébarbatif ou de moralisateur. Les faits, le monde, l'univers, tels qu'ils se présentent.

 

pour-ou-contre.jpg

 

 

Commençons par les grandes questions qui font débat.

 

L'homoparentalité, l'avortement, le clonage, le nucléaire, autant de sujets abordés avec sérieux et neutralité. Les arguments des pour et ceux des contre, sans oublier le contexte historique et politique. Un outil précieux à la mise en page attractive. Une référence.



Gallimard-Jeunesse, 96 pages, 2011



 

 

atlas.jpg

 

 

 

Ensuite, l'outil indispensable des exposés.



Présentation claire et informations précises. Pour chaque continent, une page résumée et détaillée. Le contenu est à la hauteur de la magnifique couverture.



Gallimard-Jeunesse, 136 pages, 2011



 

 

 

 

 

encyclopedie-espace.gif

 

 

 

Enfin, l'espace et ses mystères.



Plus de 800 photographies, fiches d'identités, chronologie, schéma, voilà une encyclopédie pointue et accessible. La conquête spatiale, le système solaire et planétaire, des informations foisonnantes et passionnantes.



Gallimard-Jeunesse, 256 pages, 2011



 

 

 

 

Pour la découverte,  un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 13 novembre 2011 7 13 /11 /Nov /2011 00:31

 

amour-mode-emploi.jpg

 

Un roman sur les premiers émois. L'amour, la sexualité, l'amitié. Ce paradoxe entre événements fondamentaux et toutes ces petites choses qui prennent une ampleur tragédienne à l'adolescence.

 

Une lecture attachante malgré ses maladresses. On rit, on est ému, on s'identifie. La sexualité y est abordée avec justesse. Pas de glamour vendu dans les série pour ados, la vérité de la première fois, simple et crue.

 

On pourrait reprocher à l'auteur un trop plein de bons sentiments mais ce serait, à mon sens, une erreur. William Nicholson s'adresse à un lectorat intelligent qui saura faire la part des choses. Un roman que j'aurais bien aimé croisé à l'adolescence. Une bonne surprise à faire découvrir autour de soi.

 

3--toiles.gif Gallimard, 415 pages, 2011

 

+ Liens

Découvrir les premières pages ici

L'avis de Thalie

A découvrir également : La première fois

 

Pour la découverte, merci aux Éditions Gallimard Jeunesse !


young adult


voisins voisines

 

 

 

 

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 5 novembre 2011 6 05 /11 /Nov /2011 00:07

 

le-chagrin-du-roi-mort.jpg

 

« C'est donc ça la guerre ? Du sang et de la boue ?

Et la mort, alors qu'on n'avait même pas encore vu le visage de l'ennemi ?  »

 

Le livre est devant moi. Il a fait peau neuve. Une nouvelle couverture, un format poche. Je n'ai pas pour habitude de relire un coup de cœur. Deux années ont passé. Vais-je prendre le risque d'être déçue ? Une émotion aussi intense ne peut se réaliser une seconde fois.

 

L'envie de replonger dans ce conte est plus forte. Au fil des pages, une évidence. Tout est dans Le chagrin du roi mort. La poésie des lignes, la force des rencontres, l'aventure au bout du chemin, une harmonie rare et précieuse.

 

Je sens le froid me laminer les joues. J'ai envie de feu, de réparations magiques de l'injustice. Je termine ma lecture émue. Profondément. Quelle chance d'être l'auteur d'un si beau livre. Quelle chance d'avoir eu la possibilité de le lire. Deux fois. Merci Monsieur Mourlevat.

 

5--toiles.gif Gallimard jeunesse, 448 pages , 2011

 

« Tout était comme avant, et rien n'était comme avant. Le deuil recouvrait tout de sa substance noire. Il s'infiltrait partout, gâtait les plus modestes bonheurs : la saveur des bonnes choses, le sommeil, la beauté transparente d'un glaçon sous un toit. Tout. »

 

Elles sont unanimes...

Cuné : « on tremble, on vibre, on frémit, oui, on vit intensément cette aventure assez fabuleuse. »

Pages à Pages : « A ne pas rater »

Clarabel : « C'est un grand, un vrai roman. Une merveille. »

Lael : « unesaga romanesque et fantastique »

Fashion : « un roman absolument bouleversant. ».     

 

Pour la redécouverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !


young adult

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Mardi 25 octobre 2011 2 25 /10 /Oct /2011 05:56

 

lueur-de-feu.jpg

 

Lueur de feu symbolise tout ce je déteste actuellement dans la littérature pour jeunes adultes. L'écriture est navrante, l'histoire ridicule, la couverture sexy et alléchante.

 

A l'instar des lobbys de l'alcool qui attirent et ciblent les jeunes en mélangeant limonade et alcool fort (alcopops), certains auteurs fidélisent et formatent, au plus tôt, des adolescentes aux Harlequins.

 

C'est le nivellement par le bas. Lueur de feu est sans relief. Aucune consistance. Pas un livre mais un produit.

 

2--toiles.gif Gallimard jeunesse, 336 pages , 2011

 

Pour lire le premier chapitre, mais sincèrement, rien ne vous y oblige, c'est ici

 

Un coup de cœur pour...

Clarabel et Ori

 

Elles sont mitigées...

Méloë et Francesca

 

Merci quand même ! Lu grâce à ou à cause des... Éditions Gallimard Jeunesse !


young adult

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Vendredi 21 octobre 2011 5 21 /10 /Oct /2011 05:24

 

quand-grand-mere-revenait.gif

 

« Quand Grand-mère revenait du jardin en riant, les yeux pleins de soleil, les mains pleines de terre, dans son panier elle rapportait la laitue, les radis, les fraises, le persil, les petits pois, tous nos repas, et pour moi, un bouquet de myosotis bleus avec une coccinelle au milieu. »

 

Une douce histoire aux couleurs chaudes. Teintées d'une délicate mélancolie, les pages sont un hommage à la grand-mère qui a bercé notre enfance. Celle qui avait toujours une pensée pour nous. Celle qui était au service des siens avant tout.

 

Le texte est beau, les illustrations empruntes de poésie. Un joli moment.

 

3--toiles-copie-1.gif Éditions du Jasmin, 32 pages, 2011

 

Pour la découverte, merci aux Editions du Jasmin et à Masse critique !

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 18 octobre 2011 2 18 /10 /Oct /2011 06:43

 

eona.jpg

 

Certains livres dépassent nos espérances. Eon et le douzième dragon fut l'un de mes coups de coeur de l'année 2009. J'espérais la suite. L'attente fut longue mais récompensée.

 

Dans la lignée du Clan des Otori, Alison Goodman nous propose une héroïne d'une grande force et une épopée électrisante. Elle a su créer un univers foisonnant et ambitieux. La vie y est toujours réversible. Pile, malheur. Face, bonheur.

 

Moi qui ai en horreur l'abus de triangulation amoureuse dans la littérature pour ados, la voici ici justement dosée. La confusion d'Eona n'est pas dans ses sentiments mais bel et bien dans les choix qui s'imposent à elle.

 

Une saga rythmée d'une grande originalité à mettre entre toutes les mains.

 

4--toiles-copie-2.gif Gallimard jeunesse, 540 pages , 2011

 

Lire les premières pages ici

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !

young adult

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 9 octobre 2011 7 09 /10 /Oct /2011 00:13

 

le-carnaval-des-animaux.jpg

 

Une histoire à écouter de Yann Walcker, racontée par Enzo Enzo, illustrée par Marion Billet.

 

Au secours ! Le roi Maxime a avalé une mouche et il est d'une humeur de lion. Tous les animaux vont tenter de l'aider mais, pour y arriver, quelle aventure !

 

L'œuvre de Camille Saint-Saëns se prête délicieusement à cette histoire emplie de fraîcheur et de fantaisie. La musique est drôle, enjouée et extrêmement visuelle. Comme on les voit parfaitement évoluer ces poules qui caquettent, la tortue élégante et l'éléphant bourru !

 

Une histoire attachante particulièrement ciblée pour les touts petits. La voix d'Enzo Enzo est pleine de malice et les dessins de Marion Billet sont une ode aux couleurs. Un régal !

 

4--toiles-copie-1.gif Gallimard Jeunesse, 32 pages, 2011

 

+Liens

Pour écouter un extrait, c'est ici

Un coup de cœur pour Marie

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 2 octobre 2011 7 02 /10 /Oct /2011 00:35

 

hunger-games-3.jpg

 

« ... tu as su la gagner. Tu as tout sacrifié pour elle.

C'est peut-être la seule manière de la convaincre qu'on l'aime. »

 

Ça y est. La voilà. La fin tant attendue. J'ai peur d'ouvrir le livre de Pandore. Je le sais, Suzanne Collins n'a peur de rien et surtout pas de maltraiter ses personnages et ses lecteurs. Et ce n'est pas le fait qu'ils proviennent du monde entier qui semble l'influencer. Pourvu que personne ne meure. Personne que j'aime. Les autres peuvent crever.

 

Ça y est, j'entame les premières pages. Je me suis organisée. J'ai quelques heures devant moi. Peeta, où est Peeta ? Aaaaah ! J'ai peur pour Peeta ! Je commence à comprendre où l'auteure veut emmener Gale et ce n'est pas bon. Pas bon du tout. J'ai peur pour Gale. Le personnage de Katniss devient de plus en plus intéressant, une grande Héroïne au H MAJUSCULE. Quelle belle rugosité ! Les pages défilent, je hais le Président Snow. Les victimes sont de plus en plus nombreuses. Je suis épuisée, stressée, au bord du gouffre.

 

Suzanne Collins est une grande. Le dénouement final se révèle au-delà de mes espérances. La maîtrise du suspense, une mise en scène au couteau, le basculement vers la terreur, une dystopie asphyxiante de cruauté. Un dernier opus nerveux, rythmé, glaçant, époustouflant ! Je tourne la dernière page, sonnée, triste, heureuse. Un grand moment de lecture, une trilogie entrée dans le panthéon de la littérature jeunesse. Oui, carrément.

 

5--toiles.gif Pocket Jeunesse, 417 pages, 2011

 

Incontournables

Hunger games, tome 1

Hunger games, tome 2

 

Bientôt... le film

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Vendredi 23 septembre 2011 5 23 /09 /Sep /2011 06:40

 

saba.jpg

 

« Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es.

Et n’abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu’il arrive. »

 

Saba, 18 ans, part à la recherche de son frère jumeau Lugh, kidnappé brutalement sous ses yeux.

 

Si la quatrième de couverture en fait nettement trop en vous promettant « qu'il ne sortira pas de meilleur roman pour la jeunesse cette année », force est de constater que Saba tient la route. La jeune fille aura, en effet, bien des kilomètres à parcourir pour atteindre son but et l'histoire, haletante, ne laissera aucun répit au lecteur.

 

Une héroïne aussi agaçante qu'attachante, un cow-boy irrésistible (c'est irrémédiable, toute lectrice succombera), une action intemporelle, Saba oscille entre western et quête initiatique.

 

L'intrigue ne m'a, par contre, pas entièrement convaincue. La base est, à mon sens, trop faiblarde pour s'étaler sur une trilogie mais je ne demande qu'à lire ! Les critiques et certains lecteurs vont jusqu'à comparer Saba à Hunger Games et La voix du couteau, sans aller jusque là, L'ange de la mort vous fera passer un bon moment et c'est déjà pas si mal.

 

3--toiles-copie-2.gif Gallimard Jeunesse, 382 pages, 2011

 

Pour lire les premières pages du roman, c'est ici

 

Lu aussi par...

Ori, Melo, Clarabel...

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !

young-adult.jpg

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mercredi 21 septembre 2011 3 21 /09 /Sep /2011 05:47

 

vivi-des-vosges.jpg

 

« Avertissement

Ce livre contient des images pouvant heurter la sensibilité des adultes. Il est déconseillé aux parents non accompagnés de leurs enfants. »

 

Pour leur première collaboration, le couple Aurita-Boilet accouche d'un album pour la jeunesse. L'histoire vraie de Vivi des Vosges, l'enfant sauvage qui ne voulait pas porter de culotte est audacieuse par bien des aspects.

 

Premièrement, l'histoire est presque sans paroles ce qui représente toujours un pari osé. Pas évident de donner vie à son personnage, d'orienter une trame sans un minimum de vocabulaire. Deuxièmement, le peu de mots présents fait partie de la catégorie des vilains, des pas beaux, de ceux que l'on ne peut pas écrire dans un album jeunesse.

 

Ensuite, l'originalité du traitement des couleurs offre une nouvelle profondeur tant à l'histoire qu'au personnage de Vivi. Le lecteur retrouve en noir et blanc tout ce qui est inconnu à la petite fille et en couleurs ce que la sauvageonne aspire à revoir.

 

Pourtant, rien de manichéen dans ces pages même si l'on y aperçoit la cruauté de la cour d'école, la tragédie de devoir être adulte, la fragilité de l'existence. Au contraire, Vivi des Vosges est un album pimpant, radieux, tendre, acidulé, réjouissant et... culotté ! 

 

4--toiles-copie-2.gif Les Impressions Nouvelles, 98 pages de bouffée d'air frais, 2011

 

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI à Lauren ainsi qu'aux Impressions Nouvelles.

 

 

WOMEN BD BD BD mercredi top bd blogueurs

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Dimanche 18 septembre 2011 7 18 /09 /Sep /2011 00:05

 

charlie-et-la-chocolaterie.gif

 

« Les plus merveilleux parfums du monde se rencontraient dans l'air qu'ils respiraient. Un savant mélange de café grillé, et de sucre confit, et de chocolat fondu, et de menthe, et de violettes, et de noisettes pilées, et de fleurs de pommier, et de caramel, et de zeste de citron...  »

 

Le chef-d'œuvre de Roald Dahl, le grand roman d'émotion Charlie et la chocolaterie est adapté en livre animé. La question que tout fan de Dahl est en droit de se poser : avons-nous affaire à un énième produit dérivé ou à une adaptation pertinente ? Quel est le sens ?

 

Le premier intérêt de cet album est de rendre accessible le roman aux plus jeunes. Les morceaux choisis sont cohérents et donnent envie de davantage découvrir l'univers de Charlie. Ensuite, même si l'on peut regretter que la magie du pop-up ne soit pas entièrement exploitée, l'animation des pages rend hommage aux dessins de Quentin Blake.

 

Astucieuses, les trappes où disparaissent les insupportables gamins, féérique l'ascenseur de verre que l'on a envie de prendre jusqu'au ciel. Et pour finir... quel instant prodigieux que celui de découvrir son propre ticket d'or !

 

Aucune raison donc de bouder son plaisir, une fois l'album refermé, qu'une seule envie, lire ou relire le roman.

 

5--toiles.gif Le roman > Gallimard, 210 pages, 2007

4--toiles-copie-1.gif Le pop-up > Gallimard, 20 pages, 2011

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !

 

 

necrophile.jpg

voisins voisines

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Dimanche 4 septembre 2011 7 04 /09 /Sep /2011 00:40

 

olympe de gouges

 

Elle est inventa les maternités et l'impôt sur la fortune pour financer ses projets de réforme sociale.

 

Elle est la rédactrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne dont l'article 10 est le suivant : « Les femmes ont le droit de monter à l'échafaud. Elles doivent avoir également celui de monter à la tribune. »

 

Guillotinée en 1793, elle a laissé de nombreux écrits en faveur des droits civils et politiques des femmes et de l’abolition de l’esclavage des Noirs. Grande humaniste, elle a joué un rôle capital dans l'histoire des idées.

 

Elsa Solal lui rend hommage dans cette collection pour ados d'Actes Sud dont vous ne pouvez passer à côté. Rien de pompeux et d'inaccessible. Les mots vont droit aux tripes. On se sent immédiatement proche d'Olympe. On rage, enrage.  Désolant, affligeant, révoltant et... inspirant.

 

4--toiles-copie-2.gif Actes Sud Junior, 95 pages essentielles, 2009

 

Extraits

« - Je veux t'épouser, dit-il à la lueur d'une bougie.

- Le mariage est le tombeau de l'amour, répondit-elle.

Et ils ne se marièrent pas et vécurent heureux. »

 

« Il faut aimer la fin jusqu'au bout, autant que la vie elle-même. Aimer les adieux comme les bonjours. Je n'ai jamais su dire au revoir comme il faut... Mon Dieu, qu'il est déchirant de quitter le monde pour toujours. Je lègue mon cœur à la patrie, ma probité aux hommes, ils en ont besoin. Mon âme aux femmes, mon désintéressement aux ambitieux, ma philosophie aux persécutés, ma religion aux athées, ma gaieté franche aux ennuyeux. Et tous les débris d'une fortune honnête iront à mon héritier, à mon fils, au citoyen de Gouges, officier général dans l'armée du Rhin. Adieu mon fils, je ne serais plus quand tu recevras cette lettre, mon cher fils, je meurs innocente. »

pioché en bib

Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Vendredi 12 août 2011 5 12 /08 /Août /2011 06:05

 

azilis-1.jpg

 

« Il y a une grande force en toi, Azilis, beaucoup de folie aussi.

Je prierai pour que ta force l'emporte et que tes passions ne te dévorent pas. »

 

Une épopée prodigieuse menée coeur battant par une écriture fluide et électrisante.

 

Haletant, fascinant, une ode à la Bretagne. Une initiation à la résistance, une héroïne inouïe, un plongeon intense dans la civilisation gallo romaine.

 

Je craignais des clichés, un triangle amoureux, j'ai rencontré des personnages d'une belle profondeur et une auteure non pas à suivre mais à coller de près.

 

Une saga qui s'annonce d'une grande force. Encore !

 

5--toiles.gif Rageot, 426 pages, 2007

 

Extrait...

« Sur les côtes de mon pays, l'hiver, les vagues s'élèvent plus haut que les maisons. Des murs d'eau mouvante, d'un gris d'acier, frappent les grèves sans jamais s'arrêter. Et le vent souffle si fort qu'on ne tient pas debout sur les falaises. Et le vacarme ! Mille chevaux lancés au galop font moins de bruit ! Il n'y a rien de plus beau, Kian, rien de plus enivrant que ces tempêtes. Tu vois le monde dans toute sa puissance et tu comprends que tu n'es qu'un grain de sable dans la main de Dieu. »

 

Un livre que je n'aurais pas ouvert sans la belle recommandation de Bladelor, merci Md'ame !

 

+ Liens

Le site officiel

Pour feuilleter les premières pages

Interview de l'auteur par Bladelor

Les avis de enthousiastes de Leiloona, Clarabel, Karine, Alwenn, Yueyin... Ceux bien plus modérés de Fashion et Cécile...


Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Lundi 25 juillet 2011 1 25 /07 /Juil /2011 09:01

 

toi-et-moi-a-jamais.jpg

 

« Quand tu es née, je lui ai dit que je voulais bien te partager. Mais je lui ai rappelé que tu étais ma sœur. C'est moi qui t'ai aimé d'abord. »

 

Alice et Riley sont sœurs de sang et d'âmes. Paul est leur ami d'enfance. Une fois adulte, tout se complique. La plage et... chabadabada.

 

On peut lire Toi et moi à jamais mais on n'est pas obligé. Une phrase pas très jolie qui résume assez bien mon impression. L'histoire est plaisante, certes, mais le tout est cousu de fil blanc.

 

Ann Brashares cherche à faire pleurer les adolescentes avec ce roman qui n'est autre qu'une bluette remplie de bons sentiments. J'ai eu la sensation de lire un Lévy. Aussitôt lu, aussitôt oublié.

 

Je suis sévère... La faute à cette invasion de littérature harlequinesque pour adolescentes qui commence sérieusement à me fatiguer. 

 

2--toiles.gif Gallimard, 390 pages, 2011

 

Extrait

« C'est parce qu'elle était si belle qu'il l'aimait. Et c'était aussi pour ça qu'il la détestait. Il appréciait qu'elle se mette du truc brillant sur les lèvres pour lui et il la méprisait pour la même raison. Il avait envie qu'elle rentre chez elle. Il avait envie de lui courir après pour la rattraper et la serrer dans ses bras.

 

"Laisse moi t'aimer mais ne m'aime pas en retour. Aime-moi et laisse moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l'illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m'échappe." »

 

Pour l'envoi, même si essayé pas pu ;-), MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !


Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 06:49

 

je-cherche-un-livre.gif

 

Un recueil pour tous les parents et professionnels qui souhaitent offrir aux enfants l'univers illimité de la lecture.

 

Dans la jungle de la littérature jeunesse, pas évident de s'y retrouver ! Que choisir ? Comment différencier l'ouvrage pertinent du banal produit commercial ? Sophie Van der Linder propose une sélection intelligente didactiquement mise en page.

 

550 livres triés par âge et par thématique (aborder les grandes questions, aider à apprendre, lire une histoire le soir, parler des sentiments, etc.) Des pages foisonnantes qui regorgent de trésors, des heures de bonheur garanties pour petits et grands.

 

Et si en plus, quelques pages sont consacrées à un de mes auteurs jeunesse fétiche, Hervé Tullet, preuve en est la qualité de l'ouvrage, non ?

 

4--toiles-copie-3.gif Gallimard, 142 pages, 2011

 

+ Liens

L'avis d'Emmyne

Le blog de Sophie Van der Linden

 

Pour la découverte, un GRAND MERCI aux Éditions Gallimard Jeunesse !


Par Theoma - Publié dans : Littérature jeunesse
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

Recherche

Pour me contacter

top-2013INDEX.jpg
top-2012INDEX.jpg
2011-2INDEX.jpg

incont 2010INDEX-copie-1
incont-2009INDEX.jpg

 

index-2013INDEX.jpg

 


index-2012INDEX.jpg 

 

2011INDEX.jpg

 

 

index-2010INDEX-copie-2.jpg


 

Contenu protégé

copyright2.gif
C'est bien vrai !

popeye-livre.jpg
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés